LE RÉSEAU

Alsace Consigne est un organisme de promotion de la Consigne en Alsace créé en 2019.

Alsace Consigne, qu'est ce que c'est ?

Le réseau est né de la volonté de remettre la lumière sur une pratique qui correspond de plus en plus aux attentes des consommateurs (envie de produits sains, d’emballages plus respectueux de l’environnement).

Cette initiative novatrice est 100 % financée par ses quatre membres fondateurs, les eaux de source Carola et Lisbeth, le brasseur Meteor et l’association Zéro Déchet Strasbourg.

Les membres fondateurs ont souhaité se réunir afin de travailler ensemble à mieux faire connaître l’offre de produits consignés et ses lieux de distribution et à lever les freins d’usage que peuvent rencontrer consommateurs et distributeurs.

Site Internet Zéro Waste France - Page Facebook Alsace Consigne

 

Un réseau ouvert

Alsace Consigne a pour objectif de fédérer associations, industriels et distributeurs dans le but de promouvoir l’usage de la consigne en Alsace.

 

Retour vers le futur…

La consigne, ce n’est pas nouveau. C'était même la norme absolue dans toute la France jusque dans les années 1960 avec l'apparition du verre perdu dit recyclable. 

 

Avant les années 1960, il était impensable de jeter ses bouteilles, car elles représentaient un investissement pour les brasseries et embouteilleurs. Chaque brasserie et embouteilleur par exemple possédait son parc de bouteilles et de caisses.

 

C’est le nombre de bouteilles consignées vendues chaque année en Alsace.

C'est l'apparition de la technologie de recyclage du verre qui permet la mise en place des bouteilles Verre Perdu (venues des USA) et la disparition progressive du consigné. Néanmoins, en Alsace, la pratique est solidement restée ancrée, forte d’un réseau hôtellerie-restauration où le système est toujours très présent et avec un nombre significatif de grandes surfaces ayant conservé leur équipement en machines déconsigneuses.

La pratique reprend même peu à peu des couleurs et affiche de fortes croissances sur l’eau. Par exemple, sur les eaux gazeuses nature en verre consigné en grandes surfaces : +9 %[1] du volume des ventes quand le marché est à +3 %[2] dans l’Est en 2018.

L’objectif du réseau Alsace consigne est d’accompagner l’attractivité que connait à nouveau la consigne auprès du grand public et de dynamiser ce conditionnement aussi bien en grande surface qu’en hôtellerie-restauration.

Une demande des consommateurs

Les trois marques fondatrices – Lisbeth, Carola et Meteor – peuvent en témoigner, les consommateurs sont de plus en plus attentifs à ce mode de consommation, plus respectueux de l’environnement. À titre d’exemple, pour Carola « cela fait plusieurs mois que nous avons de plus en plus de consommateurs qui nous demandent où se procurer notre gamme de Verre Consigné » explique Julian Schmitt - Chef de Groupe Carola.

Autre témoignage : « Chez Meteor, nous dynamisons déjà depuis plusieurs années le consigné via des opérations et des animations en magasin qui nous montrent la bonne réceptivité des consommateurs à ce type de pratique » souligne Véronique DEBS, Directrice Marketing de la Brasserie Meteor. 

Le verre consigné répond à la fois à la volonté de plus en plus forte des consommateurs de réduire leur quantité de déchets, mais aussi de consommer des produits locaux. Le système de consigne prend en effet tout son sens quand celui-ci s’accompagne d’une volonté de consommer des produits locaux (proximité des usines de production avec le consommateur et donc réduction du transport).

Il convient d’ailleurs de rappeler que la consigne est seulement favorable à l’environnement dans une dimension régionale. Au-delà de 300 km de transport, son intérêt écologique est limité.

Un mode de consommation à mieux accompagner

Malgré tout, ce geste apprécié des consommateurs est sous-valorisé et parfois même invisible, alors qu’il participe fortement à la sauvegarde de l’environnement et à l’économie régionale.

Dans le même temps, de nombreux citoyens cherchent à changer leurs pratiques en évitant l’usage unique, et peinent à trouver facilement de la consigne sur le territoire.

C’est en partant de ces multiples constats, et avec la volonté forte d’ouvrir une nouvelle page dans l’histoire de la consigne, que les mondes associatif et économique ont souhaité unir leurs forces.

 

Quelles actions pour le réseau ?

1.     Améliorer la visibilité en point de vente

Partant du constat que la consigne manque souvent de visibilité en supermarché, nous souhaitons - en partenariat avec des acteurs de la grande distribution et les acteurs de la filière - mettre en place des magasins « pilotes ». L’objectif étant d’améliorer la visibilité des produits et des outils de consigne afin de donner envie aux consommateurs de se rediriger vers eux.

 

 C’est le pourcentage de magasins équipés de machines de consigne en Alsace.

Dans ces magasins « pilotes », nous optimiserons la visibilité des gammes consignées des trois marques afin que le consommateur puisse percevoir ces produits comme attractifs, faciles d’utilisation et modernes. Ces magasins « tests » feront ensuite l’objet d’une étude et d’un suivi de performance pour que nous puissions définir les bonnes pratiques à mettre en place selon les magasins et à plus grande échelle.

 

Exemple de mise en avant Alsace Consigne au Auchan Illkirch (67)

2.     Faciliter l’accès au verre consigné

Nous allons promouvoir le système de consigne en mettant en place un site internet avec une carte interactive qui permet de repérer les points de vente depuis une application mobile.

L’association Zéro Déchet Strasbourg aura aussi pour rôle de mettre en lumière des acteurs de la consigne, via des brochures de sensibilisation, des réunions publiques, des guides pratiques.

 

3.     Sensibiliser aux avantages du consigné en restauration

Bien que le verre consigné soit déjà bien diffusé sur les circuits hors domicile, le réseau Alsace consigne souhaite encore davantage le valoriser en informant les points de vente et en attirant l'attention des consommateurs finaux sur la pratique de la consigne. 

Le consommateur n’est en effet pas toujours conscient que la bouteille qui leur est servie est souvent consignée. Cela permet de valoriser aussi les efforts de la filière hors domicile, qui met depuis longtemps ce format au cœur de son activité.

La consigne en chiffres :

·       88 %  des consommateurs trouvent la consigne très ou assez utile (source Ademe)

·       Une bouteille est réutilisée en moyenne une vingtaine de fois

·       Une bouteille peut être utilisée de nombreuses années

·       Un taux de retour à 97 % (Source : Ademe)

·       1 bouteille 75cl verre consigné c'est l'équivalent de 60 bouteilles de 25cl en verre perdu qui ne seront pas jetées (Source Etude Deroche 2009) 

·       Des centaines de points de vente en GMS en Alsace Lorraine (Source Ademe)

Intérêt environnemental : Réduction de 79 % des gaz à effet de serre par rapport au verre perdu (Source Etude Deroche 2009), et un impact environnemental réduit de 10 % par rapport au PET à distance de transport équivalente (source ACV Carola 2018).

Intérêt économique : de l’emploi non délocalisable (lavage, déconsignation, etc.).

Une pratique qui met en valeur le territoire : la consigne est une pratique qui a du sens surtout à l’échelle régionale (pour des raisons environnementales).

 

[1] Source : données panel IRI – région EST – CC P13 2018.

[2] Source : données panel IRI – région EST – CC P13 2018.


Êtes-vous majeur?

Do you have the legal drinking age in your country?

OuiYES NonNO

Nous utilisons les cookies pour améliorer nos services. Vous acceptez l’utilisation de cookies, conditions d’utilisation et politique de confidentialité.